Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
REFLEXOLOGIE 71-Thierry FERLAY- Thérapeute Réflexologue

Les problèmes de dysménorrhée : les règles douloureuses…

17 Octobre 2011, 09:51am

Publié par Reflexologie71

          

 

stop regles douloureuses

 

 

   

           Bien plus qu’un inconfort passager, les problèmes de règles douloureuses sont de véritables souffrances pouvant devenir un réel handicap. Ces douleurs répétitives au bas du ventre et (ou) du dos qui précèdent ou accompagnent les règles incommodent 50 à 80 % des femmes. Dans certains cas, ce sont des douleurs de type crampes ou coliques. Leur violence est telle qu’un arrêt d’activité et un repos est obligatoire. Elles peuvent aussi s’accompagner de nausées, vomissements, fatigue, malaise, migraine, diarrhées…

 

 

 

 

 

 

             Les douleurs ressenties au bas-ventre ou au bas du dos sont liées aux contractions de l’utérus. En l’absence de grossesse, l’ovule n’ayant donc pas été fécondé, les ovaires cessent subitement de produire des oestrogènes et de la progestérone. Cela déclenche les contractions utérines, grâce auxquelles l’endomètre (revêtement muqueux de l'utérus) et le sang sont expulsés. Chez certaines femmes, l’utérus se contracte plus intensément, en raison d’une surproduction de prostaglandines, des substances sécrétées entre autres par l’endomètre et qui déclenchent les contractions. (Les prostaglandines agissent aussi sur d’autres muscles que l’utérus, ce qui explique les malaises qui peuvent accompagner la dysménorrhée : nausées, vomissements, maux de tête.)

 

 

regles douloureuses

 

 

                Chez certaines femmes, ces périodes de leurs cycles sont très mal vécues. Elles engendrent un mal-être qui peut affecter leur vie sociale et professionnelle, pouvant aller jusqu’à la dépression. Il est donc important de soulager ces douleurs. Il est nécessaire de consulter un gynécologue pour vérifier que l’appareil génital ne présente pas d’anomalie. Il pourra éventuellement proposer un traitement.

 

                S’il n’y a pas d’anomalie au niveau de l’appareil génital, la réflexologie apporte un confort non négligeable aux femmes souffrant de dysménorrhée. Le réflexologue intervient uniquement au niveau des pieds de la patiente. Il dispose de deux axes de travail :

 

     - au niveau la gestion du cycle : il travaille sur les zones réflexes des glandes hypophyse et ovaires pour réguler la production d’hormones.

 

     - au niveau musculaire (l’utérus est un muscle): il travaille sur les zones réflexes des glandes et organes qui gèrent le métabolisme des muscles, la glande thyroïde, les glandes surrénales, le foie, les poumons, et le système urinaire.

 

 

                 Le réflexologue travaille aussi à apaiser le stress, l'angoisse et à gérer les troubles de l'humeur de la patiente de manière à ce qu'elle puisse vivre sereinement, dans la plénitude, en harmonie avec son corps, sa vie de femme.

 

 

 

 

photo feng-shui galets bambou

 

 Thierry FERLAY - réflexologie71

Réflexologue agréé FFR

 

 

 

 

Commenter cet article

swiss life assurance 01/12/2011 09:22

c'est intéressant à savoir, merci pour ce partage